Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers amis bonsoir.

C'est avec un plaisir tout particulier que je reprends la plume (le clavier), pour mettre en ligne un nouvel article de Mme Dominique Manigand Gorzala, dorénavant spécialiste de Vicente Blasco Ibañez et de ses voyages en Argentine.

Je vous invite à prendre connaissance de cette nouvelle aventure hors du commun menée par Vicente Blasco Ibañez, à travers ce bel article agrémenté de photographies rares.

Je vous en souhaite une bonne lecture.

Sentiments Blasquistes,

Patrick Estève - Président du Cercle Blasco Ibañez.

 

Vicente Blasco Ibañez - Un colon en Argentine

« Argentina y sus Grandezas »  constitue une œuvre essentielle pour la compréhension de l’étape qui va conduire Vicente Blasco Ibanez vers une aventure de colon.

Avec le succès de ce livre et sa diffusion en Argentine, le Président du pays, Figueroa Alcorta propose à Vicente Blasco Ibanez d’acquérir des terres afin d’y installer des colonies de peuplement.

Les terres se situent dans la province du Rio Negro, à environ 1500 kms  au sud-ouest de Buenos Aires. En août 1910, l’écrivain accepte et fonde la colonie qu’il baptisera « Cervantes ».

Il crée la « Société Coopérative d’irrigation  Colonia Cervantes »  afin d’alimenter en eau les terres fertiles du Rio Negro.

En décembre 1910 et  à l’initiative du gouverneur de la province de Corrientes, Vicente Blasco Ibanez  se lance dans une autre aventure et accompagné de quelques familles originaires de la région de Valencia (Esp) il fonde une seconde colonie, « Nueva Valencia ».

« Nueva Valencia » se situe sur des terres fécondes qui rappellent l’Espagne natale.

Le climat est  à peu près identique à celui de Valencia dans sa partie montagneuse, il sera  donc assez aisé d’y cultiver tous les fruits et légumes de la huerta de Valencia. Dans une autre partie plus chaude, ce sera du tabac et du coton, des orangers, des céréales et même du riz.

Voilà ce qu’est cette terre nommée « le jardin de la république », une terre de projets et de promesses.

Les affaires littéraires de Blasco Ibanez le contraignent de rentrer en Europe pour quelques mois, en Argentine, c’est son fils ainé, Mario qui prendra le relais et assurera le suivi des affaires.

Cependant à « Nueva Valencia » tout va de plus en plus mal, et les familles espagnoles installées à l’initiative de Vicente Blasco Ibanez ont de plus en plus de difficultés à subsister. Aussi quelques unes d’entre elles se déplacent pour s’installer à « Cervantes » où elles espèrent trouver de meilleures conditions de vie. D’autres familles originaires de la province de Valencia (Esp) viendront tenter l’aventure du Nouveau Monde : elles y développeront des cultures d’arbres fruitiers, principalement de pommiers et poiriers.

Malheureusement ce beau rêve va s’écrouler avec la faillite de la Banque « Banco Popular Espanol » de Buenos Aires. Où trouver alors les fonds nécessaires à la poursuite de l’expérience  et échapper à la ruine ? Vicente Blasco Ibanez rentre en Europe et c’est à Paris qu’il sollicite une aide économique qu’il ne trouvera pas ; on se prépare à entrer en guerre et l’heure n’est pas aux entreprises hasardeuses.

En 1914, contraint et forcé, Vicente Blasco Ibanez se résoudra à rétrocéder définitivement ces concessions de terres à l’état argentin.

Reconnaissante, la municipalité de Corrientes baptisera un quartier de la ville « Valencia » afin de rendre hommage aux familles fondatrices ainsi qu’à l’écrivain qui avait rêvé de l’Argentine. »

Dominique Manigand Gorzala – Membre du Cercle Blasco Ibañez

 

 

Vicente Blasco Ibañez au milieu des autochtones - système d'irrigation de "Nueva Valencia" - Première maison de Vicente Blasco Ibañez
Vicente Blasco Ibañez au milieu des autochtones - système d'irrigation de "Nueva Valencia" - Première maison de Vicente Blasco Ibañez
Vicente Blasco Ibañez au milieu des autochtones - système d'irrigation de "Nueva Valencia" - Première maison de Vicente Blasco Ibañez

Vicente Blasco Ibañez au milieu des autochtones - système d'irrigation de "Nueva Valencia" - Première maison de Vicente Blasco Ibañez

Tag(s) : #blascoibanez, #Cercle Blasco Ibañez, #Dominique Manigand Gorzala, #New Valencia, #Cervantes, #Patrick Estève

Partager cet article

Repost 0